Aller au contenu

Les quatre grandes escapades à la plage de l’Alentejo

Comporta


L’un des secrets pas si secrets du Portugal, le pittoresque village de Comporta au charme digne d’une carte postale occupe la pointe nord de la côte vicentine. Ce village au chic bohème couru par les plus grands précurseurs de la mode européens, comme Jacques Grange, Christian Louboutin, Philippe Stark et bien d’autres, est facile d’accès et se trouve à 90 minutes en voiture de Lisbonne. Bien que situé sur la péninsule de Tróia, une étendue sablonneuse de 24 kilomètres dorée par le soleil et enlacée par l’Atlantique et l’estuaire du fleuve Sado, il nous transporte à l’autre bout du monde. Ses remarquables plages de sable blanc — Tróia, Pego, Soltroia, Carvalhal et la plage municipale — s’adossent à des chênes-lièges, des dunes, des rizières et des vignobles. Le village lui-même est petit, mais il déborde d’excellents restaurants et de bars branchés, et Cavalos na Areia y propose des randonnées équestres sur la plage grandioses. C’est un paradis à part entière pour ceux qui recherchent un séjour sous le soleil à l’abri des regards.

Vila Nova de Milfontes




Autre village petit, mais absolument idyllique qui nous a conquis, Vila Nova de Milfontes représente tout ce que la côte de l’Alentejo a de merveilleux. Ce village décontracté, le plus imposant présenté dans cet article avec une impressionnante population de plus de... 5000 habitants, abrite une petite poignée d’excellents restaurants (comme Tasca do Celso ou Porto das Barcas, qui surplombe la ville). Aux limites du village, le sable doré s’étend dans toutes les directions, avec Praia das Furnas et Praia da Franquia en ville, et Praia do Malhão et Praia de Almograve plus au nord et au sud respectivement. Situé à moins de 200 kilomètres au sud de Lisbonne, il permet de s’évader facilement de la capitale, mais ses plages donnent l’impression d’être aussi isolées et préservées que celles de destinations beaucoup plus éloignées. Avec son phare historique, sa forteresse du XVIe siècle et sa cathédrale, quelques attractions culturelles s’ajoutent à l’écran solaire et aux châteaux de sable sur la liste des incontournables de votre escapade.

Porto Covo




Semblant tout droit sorti d’une carte postale et gravé dans la mémoire dès le premier regard, l’archétype du village de pêche traditionnel portugais que représente Porto Covo, à 18 km au sud de Sines, est un chef-d’œuvre figé dans le temps. Les rues pavées et les maisons chaulées aux bordures bleues composent une trame photogénique menant au port de pêche — symbole infaillible du passé maritime de Porto Covo (dont le nom signifie « port au filet de pêche »). Praça Marquês de Pombal, la place principale, évoque l’architecture pombaline du centre-ville de Lisbonne, ce qui a valu le surnom de « Lisbonne-sur-Mer » à ce petit village. À son extrémité nord se trouve l’idyllique Praia Grande (grande plage), une pittoresque parcelle de sable grillé par le soleil délimitée par des formations rocheuses naturelles. La Praia da Samoqueira, elle aussi située au nord, mérite également une visite. Porto Covo offre un pied-à-terre parfait en famille et tout à fait magnifique où passer l’été de vos rêves dans l’Alentejo.

Zambujeira do Mar


Perché sur des falaises abruptes à la pointe sud de la partie méridionale des plages de l’Alentejo, Zambujeira do Mar est l’un des joyaux de la côte vicentine. La plage du même nom que le village, sorte de havre de soleil et de sable niché juste en dessous de ces mêmes escarpements, est un lieu radieux à couper le souffle qui a tout pour lui : des eaux d’un bleu céruléen, des falaises vertigineuses et du sable farineux. Avec son arsenal de maisons blanchies à la chaux aux toits rouille assortis, le village lui-même trône au sommet comme un gardien de la mer. Son emplacement central au cœur du Parque Natural do Sudoeste Alentejano e Costa Vicentina (parc naturel du sud-ouest alentejano et de la côte vicentine) en fait un point de départ naturel idéal pour explorer les nombreuses plages du parc, dont celles de Porto Covo, Malhão, Vila Nova de Milfontes et Almograve dans l’Alentejo, ainsi que celles de Monte Clérigo, Arrifana et Praia do Amado dans l’Algarve. Où manger? Dans l’un des plus célèbres établissements de la côte, A Barca Tranquitanas, où le père du propriétaire nourrissait jadis les pêcheurs à leur retour de la mer.

*Kevin Raub est un journaliste de voyage et un auteur pour Lonely Planet basé en Italie qui a grandi à Atlanta et commencé sa carrière dans le divertissement à New York en travaillant pour les magazines Men’s Journal et Rolling Stone.


Image 769