Alentejo

VIVRE


Dans La Vallée du Guadiana

L’Alentejo a une vocation très évidente pour le Tourisme Actif et de la Nature. La beauté du paysage invite aux promenades à pied, en vtt et à cheval, et les routes municipales, bien que dépourvues de voies cyclables, sont excellentes pour la pratique du cyclotourisme. Les rivières, les lacs et le bord de mer permettent de pratiquer de multiples activités nautiques. Les plages sont splendides. Et le ciel, avec ce climat merveilleux, est idéal pour le parachutisme, le parapente, les promenades en ultra-léger et en ballon.

Le Parc Naturel du Parc de la vallée du Guadiana, avec une aire d’environ 70.000 hectares, se situe entre la zone à montant de la cascade du Pulo do Lobo et la rivière du Vascão, au sud de Mértola. Il comprend des unités paysagistes netement distinctes: les vallées encaissées du fleuve et de ses affluents, les hauteurs quartzeuses des montagnes de Alcaria et São Barão et une vaste plaine sauvage où poussent des arbustes de cultures sèches, des chênaies de chênes verts et des aires de cistes. Dans les zones les plus fortement inclinées des montagnes et des cours d’eau, là où l’homme intervient peu, on trouve encore ce que l’on appelle le maquis méditerranéen, qui est l’expression de la végétation d’origine de cet endroit. En un mot, nous sommes dans la partie de l’Alentejo où s’exprime le mieux la beauté sauvage du Sud. Et ajoutons que, maintenant que Alqueva a submergé une bonne partie du Guadiana, nous sommes aussi dans un endroit privilégié à plusieurs titres pour découvrir les souvenirs du fleuve qui continue à couler librement vers la mer à partir du barrage de Pedrógão.

Le pôle urbain central de ce Parc est la borgade de Mértola. Les entreprises locales offrent des parcours pédestres et en bicyclette, des activités de canotage et des promenades dans des embarcations à moteur sur tout le tronçon navigable du fleuve qui s’étend entre Mértola / Pomarão et Vila Real de Santo António. Ces petites croisières peuvent correspondre à des programmes réguliers ou être faits sur mesure.

À partir de l’information disponible à l’Office du Tourisme, nous vous suggérons que, à pied, à bicyclette ou en voiture, vous ne manquiez pas de voir des endroits très bucoliques comme Moinhos dos Canais, Azenhas de Mértola ou le petit port de pêche de Penha d’Águia. Parmi les lieux dont la visite est obligatoire, nous vous suggérons la cascade du Pulo do Lobo et l’ensemble formé para les Mines de S. Domingos et la Plage Fluviale de Tapada Grande.

Hors du Parc Naturel, vous devrez voir aussi le superbe tronçon du fleuve qui s’étend, à montant, entre la cascade du Pulo do Lobo et le Barrage de Pedrógão.
 

Promenade à la cascade de Pulo do Lobo
La cascade du Pulo do Lobo est l’accident géomorphologique le plus fantastique de tout l’Alentejo. Pour bien le comprendre, nous devons remonter jusqu’à la dernière glaciation – appelée glaciation de Wurm – qui a donné lieu, dans sa phase finale, à une baisse du niveau de la mer. À cette époque lointaine, dans l’embouchure du fleuve que nous appelons aujourd’hui Guadiana, une chute d’eau a dû se former qui, comme résultat d’une vague d’érosion régressive, a avancé lentement à montant, en creusant un nouveau lit à l’intérieur de l’ancien lit du fleuve. À un moment donné, le processus s’est arrêté, sous l’effet de la rencontre avec une roche plus dure – ce sont les grauwackes du Pulo do Lobo.

Ce que nous pouvons observer, par conséquent, est bien plus que le passage vertigineux du fleuve entre des rives rocheuses – soudainement si étroites qu’elles seraient à la portée d’un saut (pulo) -, et sa précipitation spectaculaire dans une chute de presque 14 mètres sur le paisible Pego dos Sáveis. C’est une vision rare et claire d’époques géologiques distinctes, correspondant à la formation des deux lits du fleuve: l’ancien, une ample plateforme sculptée dans la pierre sur laquelle coulait l’ancien Guadiana; et, creusé à l’intérieur de celle-ci, le nouveau lit, prenant ici la forme d’un long couloir rectiligne d’environ 12 km de long, appelé de façon suggestive la "corredoira”. Un tourbillon d’eau et de pierre, une histoire de millions d’années et, avec un peu de chance, peut-être la vision de la cigogne noire si farouche, voilà tout ce qui fait du Pulo do Lobo un lieu de visite obligatoire.
Le Pulo do Lobo est accessible, par la rive gauche, sur la route de Mértola – Serpa, à côté de l’agglomération de Vale do Poço; et par la rive droite, sur la route de Mértola – Beja, à partir de Corte Gafo. La vue la plus spectaculaire est celle de la rive gauche bien que, de l’autre côté, on puisse mieux voir la chute. Il s’agit d’une zone dangereuse, quelle que soit la rive. Si vous voyagez avec des enfants, soyez très prudent parce qu’il n’y a pas de barrière de protection.


Entre le Barrage de Pedrógão et Pulo do Lobo
Le tronçon du Guadiana qui coule entre le Barrage de Pedrógão et la zone à montant du Pulo do Lobo est l’expression la plus vivante de la mémoire de l’ancien fleuve. À la beauté du paysage, à l’avifaune et au bucolisme des moulins à eau, inactifs depuis des dizaines d’années, s’ajoutent des chutes d’eau dans les ouvertures des écluses et d’amusants petits rapides qui animent les activités de canotage organisées par les entreprises de la région. L’endroit le plus accessible pour cette observation est le pont de Serpa. Le voyageur autonome, à pied, en vtt ou en jeep, trouvera facilement, après être arrivé au village de Quintos, le chemin de terre, bien dessiné, qui conduit au fleuve. Arrivé à cet endroit, commencent plusieurs kilomètres de promenade que l’on peut faire le long des rives, à montant ou à jusant.

Dans cette zone, ne manquez pas de visiter le Centre Historique de Serpa et de goûter les célèbres fromages de brebis de la région.

retourretour
generico_frances_gr_11596713984efdd1172e186.png

Du temps pour être heureux
Download

guia_museus_frances_gr_17006745694efdd3c799f6e.png

Guide de Musées de Alentejo
Download

Découvrez ce que l’Alentejo vous offre
Turismo do Alentejo Turismo de Portugal - Alentejo
INALENTEJO QREN União Europeia